Archives de Tag: jamie oliver

Recette: pâté au poulet presque trop facile

Vous allez me dire que j’ai une obsession avec Jamie Oliver. Et je ne pourrais trouver aucun argument contre. Aucun. Que voulez-vous que je vous dise!? Le mec est un génie. Il tombe sans jamais se tromper dans mes cordes. Goût, textures, méthode, tout y est. J’adore travailler ses recettes et recevoir avec un de ses plats c’est s’assurer un succès et une pluie compliments. Comme dernièrement, ma copine Shaida est venue manger et j’ai préparé cette recette de pâté au poulet.

Comfort food suprême, ce que j’aime de la méthode Oliver, c’est d’utiliser de la pâte feuilletée au lieu d’une pâte traditionnelle. Une seule couche aussi. « Vous allez me dire: Ah oui? Une seule couche? C’est pas vraiment un pâté alors… » Mais laissez moi vous dire, toute cette pâte lourde ne vous manquera pas. Promis, juré.

Pâté au poulet (presque trop facile)
4 portions (3 si on est gourmands!)
Temps: environ 30 minutes

2 poitrines de poulet coupées en cubes
1 morceau de beurre
1 bonne goulée d’huile d’olive
1 petit oignon jaune
Des oignons verts
1 chopine de champignons
3 grosses carottes
1 tasse de petits pois congelés
1 c.à.T de farine
1 c.à.T de crème 35%
1 tasse de bouillon de poulet
1 c.à.T de moutarde forte
Thym frais
Sel & Poivre
1 feuille de pâte feuilletée décongelée
1 oeuf

Préchauffer le four à 350F. Dans un chaudron, chauffer le beurre et l’huile d’olive. Lorsque le beurre est fondu, ajouter l’oignon jaune. Faites cuire doucement quelques minutes. Ajouter le poulet et poivrer généreusement. Ajouter les carottes coupées en cube. Lorsque le poulet est pas mal cuit, ajouter les champignons coupés en quarts. Laisser cuire un moment.

Ajouter la farine et bien mélanger pour recouvrir le poulet. Ajouter la crème, la moutarde, le bouillon de poulet, le thym (beaucoup! – si vous aimez) et ajuster le sel et le poivre. Ajouter les oignons verts et les petits pois. Laisser épaissir. Dans un moule d’environ 9×9 placer le mélange de poulet. Dérouler la pâte et placer sur le moule. La pâte doit être plus large et plus longue que le moule. Replier le surplus de pâte dans le moule pour bien tout couvrir. Battre votre oeuf et étendre sur la pâte feuilletée. Cuire 15 minutes au four jusqu’à ce que la pâte soit bien levée et dorée.

1 commentaire

Classé dans À se mettre sous la dent

À se mettre sous la dent #3: Croustillant à la meringue, chocolat, pistaches et cerises


15$ le gâteau ou 8$ demi

(réservez dans les commentaires!)

Après avoir passé 13h a faire des truffes samedi ET dimanche, j’étais plus qu’heureuse de faire cette recette de croustillant. Elle est ridiculement facile. Thank God pour Jamie Oliver. Eh oui, c’est lui qui est derrière ce petit miracle. De plus, la recette est incroyablement versatile; remplacez les pacanes par des noisettes, ou tout autre noix à votre gout, enlevez les pistaches si ce n’est pas dans vos goût et mettre que des noix, prenez les biscuits secs que vous préférez, choisissez un chocolat plus noir ou plus doux, à votre goût. Tout est possible! Si vous avez la chance de trouver de la meringue déjà toute faite, encore mieux, sinon, je vous mets ma recette dans quelques instant.

Coustillant à la meringue, chocolat, pistaches et cerises
Donne environ 10 barres

Casser les biscuits directement dans un bol. Ajouter les pacanes, les pistaches et les cerises le tout haché. Mélanger le tout. Dans un bain-marie, combiner le reste des ingrédients. Faire fondre le beurre et le chocolat. Une fois le tout mélangé, retirer du feu et ajouter le mélange de noix et de biscuits.

Dans un moule a pain (ou tout autre moule de votre choix!) mettre une pellicule de plastique qui débordera généreusement. Transférer le mélange dans le moule et bien presser. Mettre au frigo jusqu’à ce que refroidi. C’est tout!

Gardez le gâteau dans un contenant hermétique. Il se conserve bien quelques jours et sa saveur deviendra même meilleure avec le temps!

Poster un commentaire

Classé dans À se mettre sous la dent, À se mettre sous la dent à Noël

Recette: Fabuleuse pâte à pizza maison


Je dois avoir du sang italien à quelque part dans moi. Bah oui, comment expliquer mon amour pour cette cuisine sinon qu’elle doit bien couler en moi? Bien que j’aime les plats du monde entier, il y a quelque chose dans la cuisine italienne, la vraie, l’authentique, qui me charme plus que toute autre. Je parle biensûr de la cuisine ultra fraiche, simple, goûteuse. Leur pensée « Less is more. » Que demander de plus? N’importe qui peut cuisiner italien. Il ne faut que les meilleurs produits possibles et une envie pour la bonne chère.

Mais bon, non, je ne suis aucunement italienne. Mais peu importe, comme je disais, cela n’empêche en rien de bien cuisiner italien et avec cette petite recette de pâte à pizza, je vais vous le prouver.

Ingrédients pour 4 petites pizza individuelles
Recette adaptée de Jamie’s Italy

875 g de farine à pain*
¾ tasse farine de semoule de maïs ou l’équivalent en farine à pain (env. 178g)
½ c à t de sel de mer
3.5g ou 1/8oz de levure active
½ c à s de sucre doré caster
Un peu plus d’une tasse d’eau tiède

Méthode
Sur une large surface propre et sèche mélangez avec vos mains la farine de blé et la farine de maïs. Au centre du tas, creusez un puits assez large pour contenir une tasse.

Dans un bol, mélangez le sucre, l’eau et la levure et à l’aide d’une fourchette, bien mélanger le tout. Laissez reposer environ 5 minutes.

Versez le mélange de levure dans le puits et d’un mouvement circulaire, avec votre fourchette, poussez le haut du puits vers l’intérieur de manière à incorporer la farine à l’eau progressivement. Lorsqu’il est rendu trop difficile de mélanger de cette façon, enfarinez vos mains et pétrissez la pâte. Travaillez la pâte environ 10 bonnes minutes en tirant de vous d’une main la pâte et en poussant de l’autre. Pétrissez jusqu’à ce que la pâte soit élastique et souple.

Une fois que vous avez une bonne consistance, saupoudrez votre pâte d’un peu de farine et couvrez d’une pellicule de plastique. Laissez reposer environ 15 minutes.

Une fois votre pâte prête, séparez-la en nombre de pizza voulu. À l’aide d’un rouleau à pâte, formez les pizza. Il est idéal de former les pizzas environ 15-20 minutes avant de les mettre au four 7-10 minutes à 500F, ce qui vous laisse en plein de temps de les parer.

Comme je vous disais; « less is more » alors gardez vos garnitures simples, mais goûteuses. Vous pouvez mettre ce que vous voulez. Pour cet essai j’ai mis un peu de pesto de tomates séchées, des oignons rouges caramélisés, un peu de bacon, des champignons, de l’ail, quelques olives noires et de l’asiago âgé. Ah oui, et du thym frais. Les herbes fraîches, il n’y a rien qui ne bat ça! Peu importe lesquelles! Personnellement, j’ai toujours du thym frais à portée de main, mais l’origan et le romarin sont de très bons compagnons aussi.

À propos de cette pizza, c’était mon premier essai à ce genre de pâte. Le résultat était excellent. La recette donne une pâte rustique et douce. Je pense que j’aurais du laisser ma levure reposer plus longtemps avant de l’incorporer puisque la pâte, bien que supposée être mince, n’a pas beaucoup levé. J’ai aussi utilisé de la semoule de mais, mais pas en farine, ce qui a donné un résultat plus texturé que voulu. J’ai beaucoup aimé, mais si je recommençais, je mettrais un peu moins de semoule et plus de farine de blé ou j’utiliserais de la farine de mais. Mais bref, je vais définitivement réessayer cette recette, avec d’autres garnitures, il n’y a pas de limite à ce que l’on peut créer!

* Jamie propose d’utiliser de la Tipo ‘00’, une farine italienne très raffinée, idéale pour les pâtisseries, ou une farine blanche à pain. J’ai utilisé de la blé entier pour pâtisserie bien que de la blanche soit suggérée. Le résultat était très bien, mais je vais définitivement essayer de me dénicher de la 00 pour mes recettes futures.

Poster un commentaire

Classé dans À se mettre sous la dent