Archives de Tag: bouffe

À se mettre sous la dent #3: Croustillant à la meringue, chocolat, pistaches et cerises


15$ le gâteau ou 8$ demi

(réservez dans les commentaires!)

Après avoir passé 13h a faire des truffes samedi ET dimanche, j’étais plus qu’heureuse de faire cette recette de croustillant. Elle est ridiculement facile. Thank God pour Jamie Oliver. Eh oui, c’est lui qui est derrière ce petit miracle. De plus, la recette est incroyablement versatile; remplacez les pacanes par des noisettes, ou tout autre noix à votre gout, enlevez les pistaches si ce n’est pas dans vos goût et mettre que des noix, prenez les biscuits secs que vous préférez, choisissez un chocolat plus noir ou plus doux, à votre goût. Tout est possible! Si vous avez la chance de trouver de la meringue déjà toute faite, encore mieux, sinon, je vous mets ma recette dans quelques instant.

Coustillant à la meringue, chocolat, pistaches et cerises
Donne environ 10 barres

Casser les biscuits directement dans un bol. Ajouter les pacanes, les pistaches et les cerises le tout haché. Mélanger le tout. Dans un bain-marie, combiner le reste des ingrédients. Faire fondre le beurre et le chocolat. Une fois le tout mélangé, retirer du feu et ajouter le mélange de noix et de biscuits.

Dans un moule a pain (ou tout autre moule de votre choix!) mettre une pellicule de plastique qui débordera généreusement. Transférer le mélange dans le moule et bien presser. Mettre au frigo jusqu’à ce que refroidi. C’est tout!

Gardez le gâteau dans un contenant hermétique. Il se conserve bien quelques jours et sa saveur deviendra même meilleure avec le temps!

Poster un commentaire

Classé dans À se mettre sous la dent, À se mettre sous la dent à Noël

À se mettre sous la dent # 2: Petits gâteaux Russes

Alors ici c’est une recette pour ceux qui ne sont pas très « sucré ». Ce sont de petits sablés aux noisettes tout délicats et croustillants. Ils sont faciles à faire et plutôt jolis. Du début à la fin, pas plus de 40 minutes.

8$ la douzaine

(réservez dans les commentaires!)

Petits gâteaux Russes
Donne 3 douzaines

3/4 tasse d’huile de canola
1 1/2 tasse de farine tout usage
3/4 tasse de farine de blé entier
1/4 tasse de sucre à glacer
3 c. à T de fécule de maïs
1/8 c à t de sel
1 c à t d’extrait de vanille
3/4 tasse de noisettes finement hachées
Sucre à glacer pour décorer

Préchauffer le four à 400F. Verser l’huile dans un grand bol. Dans un autre bol, mélanger les farines, le sucre à glacer, la fécule de maïs et le sel dans un autre bol. Incorporer le mélange d’ingrédients secs à l’huile par cuillerées. Ajouter la vanille. Bien mélanger. Incorporer les noix.

La pâte sera granuleuse

Rouler la pâtes en petites boules. La pâte sera granuleuse, c’est plus facile de former les biscuits à l’aide d’une cuiller à table. Cuire les biscuits 10 à 12 minutes. Laisser refroidir 2 minutes. Lorsque les biscuits sont encore chaud, mais pas brûlants, saupoudrer de sucre à glacer.

Resaupoudrer juste avant de déguster. Garder dans un plat hermétique jusqu’à 3 jours.

1 commentaire

Classé dans À se mettre sous la dent, À se mettre sous la dent à Noël

À se mettre sous la dent à Noël #1: Truffes à l’orange

12$ la douzaine

(réservez dans les commentaires!)

Faire des truffes, si vous ne saviez pas encore, c’est vraiment très long a faire. Ce n’est pas pour rien que c’est si cher. En plus, c’est un dessert excessivement capricieux. Trop chaud et vous avez un beau gâchis, trop froid vous n’avez plus de goût. Cela dit, une truffe à température idéale: paradis sur terre.

C’était pour ma part ma 3e expérience avec les truffes. Cette recette est de loin la meilleure que j’ai faite à date. Les truffes infusées au Grand Marnier et au zeste d’orange se marient à merveille avec le chocolat noir onctueux. Pas trop sucré, pas trop amer. C’est une recette qui vaut amplement le temps qu’elle demande.

Truffes à l’orange
Donne 4 douzaines
Temps: 12-13h

3/4 tasse de crème à fouetter
1 c. à t. de zeste d’orange
2 c. à T. de sucre superfin*
2 1/2 c. à T. de jus d’orange
3/4 cup whipping cream
1 c. à T. de Grand Marnier, Triple Sec ou autre liqueur à l’orange (ou 2 c. à t. de vanille)
8 oz (227g) de chocolat noir (45%-65%) grossièrement haché
1/2 tasse de cacao
8 oz (227g) de chocolat noir (45%-65%) grossièrement haché

Combiner la crème, le zeste, le jus d’orange, le sucre et le Grand Marnier dans un petit chaudron. Faire chauffer doucement jusqu’à fumant, mais ne pas laisser bouillir. Lorsque frémissant, retirer du feu et laisser reposer 10 minutes.

Alors que la crème refroidit, faire fondre les premiers 8oz de chocolat dans un bain-marie. Retourner le mélange de crème sur le feu et refaire chauffer. Lorsque frémissant, incorporer la crème au chocolat en passant le mélange de crème dans un tamis pour enlever le zeste. Laisser reposer 2 minutes.

Préparer un moule avec du papier aluminium, laisser les bords dépasser. Avec une cuiller sèche et propre, commencer à mélanger la crème et le chocolat. Le mélange semblera séparer, mais continuer de brasser jusqu’à ce que complètement homogène. Verser dans le moule. Laisser reposer 3 à 4 heures. Lorsque complètement refroidi, mettre au réfrigérateur 6h à 2 jours.

Préparer une plaque à biscuit avec du papier aluminium. Transférer le chocolat sur un planche à découper. Avec un couteau coupant, faire 4 part égales. Emballer individuellement et mettre au congélateur 30 minutes. Travailler un quart à la fois. Couper en 12 morceaux égaux. Sans trop manipuler la ganache, rouler en petites boules. Placer sur la plaque a biscuits. Remettre au congélateur 1 heure jusqu’à ce que bien froid.

Attention c'est salissant!

Faire fonde la 2e moitié de chocolat au bain-marie. Sortir les petites boules, 12 à la fois, et avec une fourchette, rouler dans le chocolat. Bien secouer pour n’avoir qu’une petite couche de chocolat. Rouler dans le cacao. Répéter avec toutes les truffes. Réfrigérer jusqu’à ce que les truffes soient bien refroidies.

Garder dans un pot hermétique jusqu’à 2 semaines.

* si vous n’avez pas de sucre superfin, vous pouvez en mettre dans votre robot et le rendre plus fin de cette façon.

2 Commentaires

Classé dans À se mettre sous la dent, À se mettre sous la dent à Noël

Inspiration du jour: Déconstruction

Par Marina Ekroos:

Mioum!

Poster un commentaire

Classé dans Arts, Gastronomie, Inspiration du Jour, Visuel

Recette: pretzels géants pour épater la galerie

Vous cherchez une recette qui va épater vos invités? C’est celle là qui vous faut!

Ce n’était pas nécessairement mon but, je cherchais une recette qui ferait penser à un cirque et j’ai pensé à des pretzels. C’était ma première expérience et, ma foi, je suis restée moi-même surprise du résultat. Comme tout pain, la recette prends pas mal de temps a compléter, mais le résultat en vaut vraiment la peine.
La pâte que j’ai obtenue est sublime. Assez dense, comme une pâte a pretzel géant doit être, mais gouteuse et moelleuse a souhait. Le goût du beurre y est vraiment présent et pourtant il n’y en a pas tant. Vraiment, une super découverte qui va directement dans mes favoris!

Ingrédients pour 10 pretzels
1 1/2 tasse d’eau chaude
1 c à T. de sucre
2 c à t. de sel
1 paquet de levure sèche active
4 1/2 tasses de farine
1/4 tasse de beurre fondu
10 tasses d’eau
2/3 tasse de bicarbonate de soude
1 jaune d’oeuf
1 c à T. d’eau
fleur de sel

Dans un grand bol, mélanger l’eau, le sucre et le sel. Saupoudrer la levure et laisser reposer jusqu’à ce que ça commence à mousser, environ 5 minutes. Ajouter la farine et le beurre fondu. Mélanger à basse vitesse jusqu’à combiné. Ensuite augmenter la vitesse un peu et laisser le mélangeur pétrir environ 5 minutes (ou 10 bonnes minutes à la main quand on est comme moi et qu’on a pas de crochet a pâte digne de ce nom). La pâte sera prête lorsqu’elle sera lisse et qu’elle ne collera plus au bol.

superbe comme celle-ci! 😉

Transférer dans un bol légèrement huilé. Couvrir d’une pellicule de plastique et laisser gonfler jusqu’à ce que la pâte ait doublé de grosseur, environ une heure, dans un endroit chaud et humide. (Je mets ma pâte dans ma salle de bain au dessus de mon évier rempli d’eau chaude, ça marche à merveille).

Quand la pâte a assez gonflé, préchauffer le four à 450F. Préparer une plaque a biscuit avec du papier parchemin. Emmener les 10 tasses d’eau a ébullition. Ajouter le bicarbonate de soude.

Diviser la pâte en 10 pièces égales. Rouler chaque boule en un rouleau d’environ 24 pouces (60cm) de long et former la forme du pretzel. Presser fermement pour que la pâte ne décolle pas.

Je suis horrible à cette étape, c'est Sarah qui a fait tout le sale boulot, ils sont beaux!

Préparer le mélange de jaune d’oeuf et d’eau et remuer jusqu’à ce que ça mousse. Mettre de côté.

Cuire les pretzels dans l’eau bouillante pour 30 secondes, puis les mettre sur la tôle. Lorsque tous les pretzels ont été bouillis, brosser de dorure à oeuf (ou egg wash en bon français) puis saupoudrer de fleur de sel.

Enfourner pour une douzaine de minutes, jusqu’à ce que les pretzels soient bien dorés. Voilà, ce n’était pas si dur!

1 commentaire

Classé dans À se mettre sous la dent

Recette: gâteau au chocolat (qui goute un peu le jos louis) et crémage onctueux au chocolat

Je vais partager ici une recette super facile, très classique, rien de fou, hors de l’ordinaire, surprenant ou autre qualificatif du genre. Non. Ici, maintenant, on parle du bien fait, vite fait. Je vais partager avec vous une recette absolument fool-proof qui saura plaire à tout aimant de gâteau au chocolat. Le gâteau qui en résulte est tellement moelleux que c’est comme prendre une bonne bouchée de nuage. Le secret? La tasse de café chaud qu’on rajoute au dernier moment.

Pour un gâteau double 9″
adapté de Baked Bree
1 3/4 tasse de farine
2 tasses de sucre
3/4 tasse de cacao (préférablement « dutch processed »)
2 c. à t. de bicarbonate de soude
1 c. à t. de poudre à pâte
1 c. à t. de sel
1 tasse de babeurre
2 oeufs température pièce
1/2 tasse d’huile végétale neutre
1 c à t. de vanille
1 tasse de café frais fait

Dans un grand bol, mélanger la farine, le sucre, le cacao, le bicarbonate de soude, la poudre à pâte et le sel. Bien mélanger. Dans un autre bol, combiner le babeurre, les oeufs, l’huile et la vanille. Ajouter les ingrédients « mouillés » au ingrédients secs. Au dernier moment ajouter le café chaud. Le mélange sera assez liquide. Résistez à l’envie de trop mélanger, cela rend les pâtisseries plus lourdes et ce n’est absolument pas le résultat voulu!

Verser le mélange dans deux moules 9″ préparés. Cuire au four entre 30 à 40 minutes à 350F jusqu’à ce le gâteau passe le test du cure-dent. Laissez refroidir dans le moule environ 30 minutes puis ensuite complètement sur une grille.

Pour une grosse « batch » de crémage au chocolat
2 bâtons de beurre température pièce (1 tasse)
2 1/2 tasses de sucre à glacer
1/2 tasse de cacao
1 c. à t. de vanille
2-3 c à T. de crème a fouetter

Crémer ensemble le beurre et le sucre à glacer. Ajouter graduellement le cacao, vraiment doucement sinon il y aura du cacao partout! Ajouter juste ce qu’il faut de crème pour avoir une bonne consistance. J’ai eu besoin d’à peine une c. à T. Ajouter la vanille.

Il ne reste plus qu’à égaliser les gâteaux et à crémer. Dans ce cas-ci j’ai ajouté de la barbe à papa parce que c’était pour un thème de cirque, mais attention, si vous voulez faire pareil il faut mettre la barbe à papa juste avant de servir sinon l’humidité du crémage va dissoudre la barbe à papa et c’est pas super joli… Je l’ai appris a mes dépends.

Voilà! Simple comme bonjour!

Poster un commentaire

Classé dans À se mettre sous la dent

Douce Vie


Attention, le lien qui suit est très dangereux pour les amateurs de recettes, bouffe, de food stylism et de tout ce qui touche le cooning / comfort food. Il pourrait donner un goût de cuisiner sévère et entrainer le gain de quelques kilos.

Sweet Paul est une revue gastronomique telle que j’imagine un jour produire dans mes rêves les plus fous. Les photos sont incroyablement belles (le créateur, -Sweet- Paul, est food stylist, dur de rater son coup!) et le tout est si bien réalisé que je suis charmée.

De plus, le magazine est gratuit. Oui, oui, 109 pages de recettes et d’idées déco-cadeau pour un gros rien du tout! Il suffit de télécharger le PDF et le tour est joué.

Perso, je meurs d’envie d’essayer la soupe crémeuse de champignons et pancetta, le gâteau au chocolat et caramel salé et les burgers d’agneau à la relish d’olive et fromage de chèvre. Hmmm!

À vos chaudrons!

Poster un commentaire

Classé dans Gastronomie, Lectures