Archives de Catégorie: Voyages

Tous les billets qui traitent de mes voyages, mes déplacements et mes péripéties.

Vacances

Virginia is for lovers - Alexandra Agagnier

Non, je n’ai pas encore abandonné ma résolution de réécrire dans ce blog, j’étais juste parti en semaine de vacances bien méritées au bord de la plage. Une semaine bien remplie et mémorable en tout point.

Nous sommes allés à Virginia Beach, Virginie, Etats-Unis d’Amérique (plus précis que ça vous sauriez que nous étions au lot 189 du KOA sur le boulevard General Booth (je sais je sais, qui ne rêverait pas d’un nom de même?)). Nous, c’est moi-même, Mathieu et Alexandra. Notre moyen de transport? Ma petite Civic remplie à raz bord de deux tentes, deux matelas gonflables dont un qui se dégonfle durant la nuit,une énorme glacière, nos maillots de bain, serviettes, chaises de plage, parasol ainsi que les 5 paires de souliers d’Alexandra. Une semaine de rêve remplie de soleil et de détente.

Je n’ai jamais mangé autant de fast food de ma vie! Nous avons pas mal tout testé excepté le PFK parce que même avec une crise d’insolation, nous ne sommes pas assez débiles pour croquer là dedans, le Taco Bell parce que nous avons tellement entendu d’histoires sordides à leur sujet que j’ai des hauts de cœurs rien qu’à y penser, Roy Rogers pour la bonne raison que leur menu est entièrement brun et Nathan’s Famous parce qu’il servent des hot-dogs géants avec du chili dedans et beurré avec du cheez-wiz. No joke. J’ai bien pris 5 livres de gras, ce qui est plutôt fâcheux pour le port du bikini…

A part la gastronomie, nous avons pu profiter de la belle plage toute neuve de Virginie, des autoroutes sans nid de poule, de la chaleur constante de la place, du bonheur de payer quasiment pas de taxe. Mathieu s’est vautré dans les Malboro introuvables chez nous, Alexandra s’est payé la traite avec une nouvelle caméra et des boites de taffy à l’eau de mer (miam!) et moi je n’ai rien ramené excepté de la Solarcaine pas efficace pour les coups de soleil que nous avons attrapés.

Nous avons aussi eu la chance d’acheter du vin pour VRAIMENT pas cher, on parle de 3$ pour une bouteille de rosé chez Wal-Mart, ou bien du Yellowtail-Shiraz à 1,15 litre pour un gros 8,50$ (chez nous il est environ 13 la bouteille de 750 ml.) acheté dans un dépanneur Redneck.

Nous avons résisté à la tentation d’acheter :
Une grange Amish
Une porte dans une ventre de garage
Une sacoche en latex cheap avec des motifs psychédéliques brillants rose et orange
Une statue-toutou de singe qui chante une toune crooner et qui danse en même temps.
Un porte crayon avec des dauphins en plastique dans de l’huile colorée bleue à l’intérieur
De la salsa « creamy »
Des funnyunhs (des croustilles aux oignons)
Des biscuits Pillsbury avec le drapeau américain dessus.
Un chapeau de cow-boy vert fluo dégradé avec des coquillages blanc cousu dessus.
Etc.
Etc.
Etc.

On a tellement vu de choses étranges, que je ne me souviens plus de tout. Par exemple j’ai particulièrement été troublée par les Wal-Mart Supercenter ouverts 24 heures. C’est tellement gros, ça n’a plus de bon sens. Pas étonnant que ça fait fermer toutes les industries locales. Et finalement la grosseur des frites et liqueurs dans les combos au restaurant. Leurs petits sont nos gros medium, c’est terrible! Au McDo, les croquettes viennent en 10 morceaux seulement, pas 6…

Ça fait pas mal le tour des belles choses que j’ai vues, je crois. Évidemment, il y aurait tout plein de choses à dire et a raconter, mais hors contexte c’est bizarre un peu.


Photo par Alexandra.

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Avant Wordpress, Tranche de vie, Voyages

Percé, encore

J’ai digitalisé mes polaroids tantôt après les cours. C’est dommage qu’elles perdent de leur cachet quand on ne les a pas en main réellement. Juste des petits paysages de Percé et l’île Bonaventure. Les nouveaux scanners ne sont pas encore installés alors on a de la marde à la place. Désolée.

Flickr

Poster un commentaire

Classé dans Avant Wordpress, Fraction de seconde, Voyages

Noir et blanc

J’ai enfin reçu mon premier rouleau de mon voyage en Gaspésie!

Je vais devoir aller passer une bonne heure avec mes amis chez Lozeau pour tenter de découper correctement mes deux rouleaux de 120mm que j’ai pris avec ma Holga. Parce que, comme ça m’a pris vachement de temps avant de comprendre comment fonctionnait la chose (non non, lire les manuels ça ne sert à rien), eh bien ma pellicule est un interminable panoramique où toutes les photos se superposent dans le plus grand chaos. On verra bien ce que ça donnera. Si j’ai deux poses de potables en tout, je serai heureuse.

Alors bref, j’ai tout de même le rouleau noir et blanc que j’ai partagé avec Alexandra. C’était une pellicule que ma sœur avait oubliée dans ma vieille canon T70 datant de 1984 jamais nettoyée et au posemètre bousillé. N’empêche, j’adore cette caméra et elle m’oblige à tout faire manuellement et à guesser la lumière, chose plutôt compliquée, enfin c’est peut-être juste moi. Elle est incroyablement lourde, et plutôt a pain in the ass à transporter quand le flash est dessus.

Mais je divague. Sur notre pellicule 24 poses, 12 ont pu être développées. C’est que ma vieille Canon est capricieuse et qu’elle décide de changer les settings toute seule sans demander notre avis. Dans ces 12 poses, deux sont pareilles parce qu’Alexandra n’était pas au courant de la vitesse de déclenchement ahurissante de la caméra. Sur ces 11 poses, donc, j’en ai trouvé 6 qui sont intéressantes. Dans ce set, deux appartiennent à Alexandra. J’ai décidé de mettre le portrait qu’elle a fait de moi parce que je le trouve absolument adorable et l’autre j’ai fait quelques changements dessus parce que mon amie n’a pas respecté la règle des tiers et j’ai pu recorriger le tir à l’aide de mon ami photoshop.

Une dernière chose et après je vous jure que je la ferme. Je dois dire que chaque fois que je vois mes photos pellicule, je retombe en amour avec ce médium. Et c’est encore plus vrai. Rien ne peut remplacer le charme du noir et blanc 35mm. Le grain, le rendement des gris, le côté authentique, vrai, sont irremplaçables. J’adore.

Alors, commençons par la première photo d’Alexandra. Un petit test de profondeur de champ, je pense, sur les galets. C’est la plage de notre campement, le Petit Gaspé, dans le parc national de Forillion.

Ensuite il y a le rocher percé. Rien de bien bien spécial, mais bon Dieu qu’il est majestueux.

Puis, les milliers de fous de Bassan de l’île Bonaventure. J’ai eu un peu de trouble avec l’exposition de celle-là, mais ce n’est pas si mal. J’ai dû recadrer la photo, ayant moi-même oublié la règle des tiers… 😀

Alexandra et le rocher percé. En fait, c’est idiot parce que nous ne savions pas que c’était un film noir et blanc. J’aime comment les couleurs ont été rendues malgré tout. Elle attend le bateau qui va nous ramener vers la petite ville de Percé.

Puis le portrait qu’Alexandra a fait de moi. Je m’ennuie sur le quai. J’attends moi aussi le bateau. J’ai tellement un look old school ça ne devrait pas être permis.

Finalement le Cap Bon Ami, durant notre dernière journée dans le parc de Forillion. La photo est un peu sous-exposée, mais j’aime bien les nuages. C’est la plus jolie plage du parc à mon avis. Elle est ici cachée parce que je me tiens sur une falaise qui surplombe la baie. J’ai fait aussi un petit nettoyage dans le grain parce qu’il était un peu trop présent à mon goût.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui. Je vais essayer de scanner mes polaroïds du voyage et on devra attendre pour les photos Holga. Je vais tenter de digitaliser mes diapos aussi. J’en ai une couple que j’aime beaucoup.

C’est tout. N’hésitez pas à commenter, hein?
Flickr

Poster un commentaire

Classé dans Avant Wordpress, Fraction de seconde, Voyages

Paris Follies

Paris Follies

Ça été long, mais j’ai fini de monter le set des photos de Paris sur mon compte Flickr. Si ça vous dit de voir toutes les niaiseries qu’on a faites, c’est ici. Si vous voulez lire nos aventures, c’est .

Photo de moi prise par Sarah

2 Commentaires

Classé dans Avant Wordpress, Tranche de vie, Voyages

Paris, this city on everybody's lips

Paris, this city on everybody’s lips
Les miennes en tout cas. Paris pour 8 jours. Pour mes 20 ans. Mes billets sont achetés. C’est vrai de vrai.

4 Commentaires

Classé dans Avant Wordpress, Tranche de vie, Voyages