Archives de Catégorie: Lectures

Tous les billets qui parlent de mes lectures.

Douce Vie


Attention, le lien qui suit est très dangereux pour les amateurs de recettes, bouffe, de food stylism et de tout ce qui touche le cooning / comfort food. Il pourrait donner un goût de cuisiner sévère et entrainer le gain de quelques kilos.

Sweet Paul est une revue gastronomique telle que j’imagine un jour produire dans mes rêves les plus fous. Les photos sont incroyablement belles (le créateur, -Sweet- Paul, est food stylist, dur de rater son coup!) et le tout est si bien réalisé que je suis charmée.

De plus, le magazine est gratuit. Oui, oui, 109 pages de recettes et d’idées déco-cadeau pour un gros rien du tout! Il suffit de télécharger le PDF et le tour est joué.

Perso, je meurs d’envie d’essayer la soupe crémeuse de champignons et pancetta, le gâteau au chocolat et caramel salé et les burgers d’agneau à la relish d’olive et fromage de chèvre. Hmmm!

À vos chaudrons!

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Gastronomie, Lectures

Wear sunscreen

If I could offer you only one tip for the future, sunscreen would be it. The long-term benefits of sunscreen have been proved by scientists, whereas the rest of my advice has no basis more reliable than my own meandering experience. I will dispense this advice now.

Enjoy the power and beauty of your youth. Oh, never mind. You will not understand the power and beauty of your youth until they’ve faded. But trust me, in 20 years, you’ll look back at photos of yourself and recall in a way you can’t grasp now how much possibility lay before you and how fabulous you really looked. You are not as fat as you imagine.

Don’t worry about the future. Or worry, but know that worrying is as effective as trying to solve an algebra equation by chewing bubble gum. The real troubles in your life are apt to be things that never crossed your worried mind, the kind that blindside you at 4 p.m. on some idle Tuesday.

Do one thing every day that scares you.

Sing.

Don’t be reckless with other people’s hearts. Don’t put up with people who are reckless with yours.

Floss.

Don’t waste your time on jealousy. Sometimes you’re ahead, sometimes you’re behind. The race is long and, in the end, it’s only with yourself.

Remember compliments you receive. Forget the insults. If you succeed in doing this, tell me how.

Keep your old love letters. Throw away your old bank statements.

Stretch.

Don’t feel guilty if you don’t know what you want to do with your life. The most interesting people I know didn’t know at 22 what they wanted to do with their lives. Some of the most interesting 40-year-olds I know still don’t.

Get plenty of calcium. Be kind to your knees. You’ll miss them when they’re gone.

Maybe you’ll marry, maybe you won’t. Maybe you’ll have children, maybe you won’t. Maybe you’ll divorce at 40, maybe you’ll dance the funky chicken on your 75th wedding anniversary. Whatever you do, don’t congratulate yourself too much, or berate yourself either. Your choices are half chance. So are everybody else’s.

Enjoy your body. Use it every way you can. Don’t be afraid of it or of what other people think of it. It’s the greatest instrument you’ll ever own.

Dance, even if you have nowhere to do it but your living room.

Read the directions, even if you don’t follow them.

Do not read beauty magazines. They will only make you feel ugly.

Get to know your parents. You never know when they’ll be gone for good. Be nice to your siblings. They’re your best link to your past and the people most likely to stick with you in the future.

Understand that friends come and go, but with a precious few you should hold on. Work hard to bridge the gaps in geography and lifestyle, because the older you get, the more you need the people who knew you when you were young.

Live in New York City once, but leave before it makes you hard. Live in Northern California once, but leave before it makes you soft. Travel.

Accept certain inalienable truths: Prices will rise. Politicians will philander. You, too, will get old. And when you do, you’ll fantasize that when you were young, prices were reasonable, politicians were noble and children respected their elders.

Respect your elders.

Don’t expect anyone else to support you. Maybe you have a trust fund. Maybe you’ll have a wealthy spouse. But you never know when either one might run out.

Don’t mess too much with your hair or by the time you’re 40 it will look 85.

Be careful whose advice you buy, but be patient with those who supply it. Advice is a form of nostalgia. Dispensing it is a way of fishing the past from the disposal, wiping it off, painting over the ugly parts and recycling it for more than it’s worth.

But trust me on the sunscreen.”

Mary Schmich

Poster un commentaire

Classé dans Lectures

le matin en déjeunant, le soir avant de me coucher

A little library, growing larger every year, is an honourable part of a man’s history. It is a man’s duty to have books. A library is not a luxury, but one of the necessaries of life.

-Henry Ward Beecher

J’a-do-re les livres. Je viens d’ailleurs de terminer The Amazing Adventures of Kavalier & Clay de Micheal Chabon. Dans les grandes lignes, c’est l’histoire de deux cousins, l’un de Prague et l’autre de New-York, durant et après la deuxième guerre mondiale qui se lancent dans l’industrie alors fleurissante du comic book. Ce livre est absolument délicieux et pour moi qui est une grande fan de bande dessinées, tAAoK&C est un vrai bijou à la fois d’histoire (le livre est une mine d’or au niveau des références et servent très bien le récit) et de littérature. Bref, si vous êtes en panne d’idées côté livre, c’est définitivement un bon choix. Mais bon, là, moi j’ai plus rien à lire.

En attendant de trouver, je me gorge des sublimes images du tumblr de Book Lovers Never Go to Bed Alone. Bien sincèrement, je ne pense que rien ne peut meubler et caractériser une pièce aussi bien qu’une bibliothèque pleine à craquer. Mon rêve depuis que je suis toute petite, c’est d’avoir une collection qui meuble quatre murs du plancher au plafond. Un jour, un jour…


Images trouvées sur book lovers never go to bed alone via Automatism

Poster un commentaire

Classé dans Lectures, Tranche de vie, Trucs Cool, Visuel

Close you eyes and dream

Dallas_Clayton_PAGE_2 copy

En ce jour international du Cheeseburger (oui, oui) je vous propose non pas du junk food, mais de la bonne nourriture pour l’esprit. Je viens de lire An Awesome Book par Dallas Clayton. Un petit livre pour enfant de rien du tout qui prend moins de 5 minutes à lire. Ça vaut vraiment la peine de prendre le temps.

Allez allez! Et je veux du feed back! C’est gratuit et en ligne ici alors aucune raison!

Poster un commentaire

Classé dans Lectures, Trucs Cool

There was no darkness in the world, but only warm, mysterious shadows; and all the leaves and spikes were edged and lined with iridescent jewels of dew. The night was warmer than any night had ever been, the heavens by some miracle at once vaster and nearer, and spite of the great ivory-tinted moon that ruled the world, the sky was full of stars.

-HG Wells

H.G. Wells; fabuleux auteur, personnage fantastique, favori personnel. Père de la science-fiction. Si vous avez le temps, lisez donc The Door in the Wall, and other stories. C’est gratuit et ça en vaut la peine.

Poster un commentaire

Classé dans Lectures

Bonjour?

Ahlala, ça fait déjà 2 mois ? Ce que je peux être terrible. Mais bon, je commence à me connaître et je ne peux nier que j’ai des cycles créatif et d’autres qui ne valent absolument rien. Mais bon, voilà, après 2 mois de sécheresse je sens ma source créative qui veut resurgir et laissez-moi vous dire que je ne lui dirai pas non !

Donc donc, que s’est-il passé en deux mois ? Beaucoup de choses, des bonnes, des mauvaises. La routine, comme tout le monde j’imagine. J’avoue aussi que je n’ai pas lu aucun des blogues de mon blogroll depuis 2 mois. Terrible je vous dis.

Pour ce qui est du présent, je déménage en fin de semaine dans un énorme et merveilleux loft dans un immensément laid bâtiment. Je déménage enfin avec ma douce moitié, mais je n’aurai pas d’électroménagers avant le 6 juin… je vais avoir deux maisons pour une semaine. C’est la vie.

Je vais essayer de faire quelques photos comme ça vous pourrez avoir des sneak peaks avant ma pendaison de crémaillère officielle.

Parlant de photos, j’ai récemment repris ma caméra. Ça faisait longtemps ! J’ai pris des photos pour ma jolie maman. On est allé dans le verger où ma mère a son écurie et j’ai pris des photos d’elle et sont cheval avec les pommiers en fleurs. C’est notre cadeau de fête à mes sœurs et moi (très en retard) : une session photo et un encadrement. Je suis bien contente des photos et il ne me reste qu’à les travailler sur photoshop. J’en ai une couple pour moi aussi, je me suis laissé aller à prendre des paysages, des trucs plus atmosphère. Rien de bien bien génial, mais ça m’a fait beaucoup de bien. Je pense même en encadrer quelques unes pour mettre dans mon nouveau chez moi.

J’ai aussi beaucoup bossé sur le « projet spécial » dont je vous ai parlé voilà un moment. Eh bien, ce projet spécial c’est notre premier booking officiel. Vous pouvez lire les détails ici et ici. C’est bien de la job et du stress et je commence à avoir hâte au 13 juin pour pouvoir recommencer à respirer normalement. M’enfin. Pour la promotion de ce projet, j’ai fait un flyer ; première création en photoshop depuis longtemps.

flyer castle

C’est directement inspiré de l’artwork officiel de Castle Vania. Dites moi ce que vous en pensez. Donc c’est tout pour aujourd’hui, je sais me bouger un peu et essayer de faire renaître la flamme. Une fois de plus. L’histoire de ma vie.

Ah oui, en passant, quelqu’un d’autre a lu ou va lire Jonathan Strange & Mr Norell ? Je viens de commencer et je me demandais ce que les gens en ont pensé.

Poster un commentaire

Classé dans Lectures, Musique, Tranche de vie, Visuel

La poésie de Yeats et les images que j’assemble

John

Ces temps-ci j’ai un joli poème de Yeats qui erre entre mes deux oreilles. C’est un petit poème tout simple très folklore, comme l’ensemble de l’œuvre du poète. Il a été repris en chanson par plusieurs artistes, mais ma version préférée c’est celle de Loreena McKennitt, chanteuse de musique celte / monde / new age canadienne que j’aime beaucoup.

WHERE dips the rocky highland
Of Sleuth Wood in the lake,
There lies a leafy island
Where flapping herons wake
The drowsy water rats;
There we’ve hid our faery vats,
Full of berrys
And of reddest stolen cherries.
Come away, O human child!
To the waters and the wild
With a faery, hand in hand,
For the world’s more full of weeping than you can understand.

Where the wave of moonlight glosses
The dim gray sands with light,
Far off by furthest Rosses
We foot it all the night,
Weaving olden dances
Mingling hands and mingling glances
Till the moon has taken flight;
To and fro we leap
And chase the frothy bubbles,
While the world is full of troubles
And anxious in its sleep.
Come away, O human child!
To the waters and the wild
With a faery, hand in hand,
For the world’s more full of weeping than you can understand.

Where the wandering water gushes
From the hills above Glen-Car,
In pools among the rushes
That scarce could bathe a star,
We seek for slumbering trout
And whispering in their ears
Give them unquiet dreams;
Leaning softly out
From ferns that drop their tears
Over the young streams.
Come away, O human child!
To the waters and the wild
With a faery, hand in hand,
For the world’s more full of weeping than you can understand.

Away with us he’s going,
The solemn-eyed:
He’ll hear no more the lowing
Of the calves on the warm hillside
Or the kettle on the hob
Sing peace into his breast,
Or see the brown mice bob
Round and round the oatmeal chest.
For he comes, the human child,
To the waters and the wild
With a faery, hand in hand,
For the world’s more full of weeping than he can understand.

Ces temps-ci j’ai le joli poème Stolen Child dans la tête et curieusement, je trouve que les superbes photos d’Elena Kalis s’emboîtent parfaitement avec mots de Yeats. Les deux ensemble c’est tout simplement… parfait.

Poster un commentaire

Classé dans Lectures, Visuel