Archives mensuelles : juin 2010

À défaut d’avoir du soleil dehors…

Aujourd’hui est franchement déprimant! Vent, froid, pluie. Tu parles d’une journée d’été moche. Heureusement que cette fin de semaine s’annonce d’enfer. En tout cas, alors que beaucoup de mes connaissances seront dans les boîtes jusqu’au cou, moi j’irai faire un picnic avec mon paternel.

J’ai envie de préparer cette jolie limonade. Fancy juste ce qu’il faut et je parie qu’elle est non seulement délicieuse, mais désaltérante à souhait!

Parlant d’été et tout ça, ces derniers temps je me nourrirais à l’avocat. Ce truc est vraiment trop bon. La semaine prochaine, au menu : salade de maïs et avocat à la sud-ouest. No fuss. No muss. Juste comme j’aime.

Ah vraiment la pluie un mercredi après-midi d’été mouillé ça me déprime. Je préfère penser à ce magnifique hôtel de Tanzanie. Oh la vache, ça fait rêver.

Demain, congé. Je pense que je vais me gâter avec des crêpes tiramisu. Oh oui, ça et Stargate toute la journée. Je sais, je suis nerd.

Poster un commentaire

Classé dans Tranche de vie, Visuel

Un jour en été

Hého, je suis toujours vivante, mais comme beaucoup de bloggeur, l’été me rend encore moins assidue qu’à mon habitude. Je prends un petit moment pour vous dire que tout va bien. Je travaille toujours beaucoup, trop, mais je vais bien. Sinon j’adore l’été jusqu’à présent. Il se passe tant de choses qu’à certains moments je me demande ou cours le temps!

Aujourd’hui j’ai fait mon bilan de demi-année pour 2010. Je n’ai pas fait de liste ici sur mon blogue, mais j’ai pris des résolutions envers moi-même cette année (comme l’année dernière d’ailleurs) et comme la première moitié de l’année est déjà passée, je me suis dit que le moment était opportun pour voir où j’en suis.

Le résultat est assez bon et j’en suis peu fière. Cette année, j’ai décidé de me faire du bien et de penser à moi. Ce n’est pas toujours facile. Mais jusqu’à date je me débrouille pas mal. Biensur j’aimerais que tout tout soit parfait, mais il faut faire des compromis.

Un de mes but cette année est d’écrire et d’avancer dans mes projets créatif et si certains points vont bon train (mon entrainement, mes soins dentaires, coin cuisine, etc) celui là traine de la patte. Je n’ai pas écrit sur Ambre depuis des lunes, Deux fois une vie prend de l’espace dans ma mémoire virtuelle, je manque vachement d’assiduité ici et… je n’ai pas dessiné quelque chose de potable depuis une éternité. Ouais, pas joli, joli le bilan de ce côté la…

C’est pourquoi le projet d’Austin Kleon : Sketchbooks should be sketchy m’a donné un bon boost d’inspiration. Alors voilà, mon journal, mon agenda, un beau petit moleskin noir tout classique, devient à partir d’aujourd’hui un hybride de tout cela avec des sketches et tout plein de graphiques idiots et des listes d’épicerie. On va te recharger ça cette inspiration là.

Sinon, voici un petit buffet de truc intéressants trouvés aujourd’hui :

Anorak, pour ses produits cutes, stylés et pratiques. Moi je veux ça (avec les mouettes) et ça (celui avec les nœuds marins).
L’art surprenant du chinois Zhou Fan
Rendre sa vie plus simple avec les trucs de Real Simple
La plus belle montgolfière du monde
L’étiquette sur la consommation de sushis: (bien que je ne suis pas novice, j’ai appris de petits détails comme qu’il faut tremper le poisson et non le riz dans la sauce soja! 🙂 )

Poster un commentaire

Classé dans Tranche de vie, Visuel

Plus fancy que ça…

Alors pour du fancy, c’est fancy! Quelque chose en moi me dit que payer 70 USD c’est vraiment fou pour des moules à cupcakes, mais vous les avez vu!? Comment dire non a de si belles choses. Dommage que je ne possède plus de carte de crédit (démon! démon!) parce que je pense que j’aurais fait une folie. N’empêche, ils sont si beaux et cute et délicats et fi-fille et… fancy!

Via Paper Orchid Stationery

Poster un commentaire

Classé dans Gastronomie, Visuel

Recette: Pain de blé entier à l’avoine et au babeurre


J’ai décidé qu’à partir de maintenant je faisais mon propre pain et mes propres pâtes (excepté tout ce qui est tube, parce qu’il ne faut pas charrier non plus et que je n’ai pas encore de machine à pâtes!). En fin de semaine dernière j’ai testé cette petite recette qui donne un pain nourrissant et vraiment très bon. Le gout du nectar d’agave est subtil et l’avoine et le blé se mélangent à merveille. Il faut juste s’assurer que faire une colle bien collante et épaisse pour faire coller l’avoine sur le dessus du pain, ce que je n’ai pas bien fait. Mais sinon, hmmm! Un vrai délice!

Pain de blé entier à l’avoine et au babeurre
Pour 1 gros pain
Recette adaptée de: Annie’s Eats
1 ½ tasse de flocons d’avoine
1 tasse d’eau bouillante
¼ tasse d’eau à température pièce
2 c. à T + 1 c. à t de nectar d’Agave (ou mile)
2 c à t de levure instantanée (ou 2 c à t de levure sèche active)*
1 ½ tasse de babeurre température pièce
½ tasse d’huile d’olive
2 ½ tasse de farine de blé entier
2 ½ tasse de farine tout usage
2 c à t de sel

Réserver ¼ tasse de flocons d’avoine. Mélanger le reste de l’avoine à l’eau bouillante. Bien mélanger et laisser reposer 10 minutes en remuant de temps en temps.

Dans un grand bol, mélanger l’avoine cuit, l’eau temperature pièce, les 2 c. à t de nectar d’agave, la levure, le babeurre, l’huile d’olive, 2 tasses de chaque farine et le sel. Mélangez brièvement jusqu’à ce que les ingrédients soient tout juste combinés. Ajouter les restes de farine. Bien pétrir (ou mélanger à l’aide de votre mixeur avec du crochet à pâte) durant 10 minutes. La pâte doit être humide, coller à vos mains ou crochet et avoir un fini satiné.

Placez la pâte dans un bol légèrement huilé. Tourner la pâte dans l’huile pour bien tout couvrir. Couvrir le bol d’une pellicule de plastique et laisser gonfler la pâte dans un endroit chaud et humide une heure ou jusqu’à ce que la pâte ait doublée de grosseur.

Sur une surface légèrement farinée, étendre la pâte en la pressant de façon à relâcher les bulles d’air dans la pâte. Étendez la pâte en une rectangle d’environ 12×6 pouces. Repliez les 2 parties les plus petites vers l’intérieur de façon à ce que les deux bouts se rejoingnent au milieu. Roulez la pâte au loin de vous en une buche bien serrée. Pincez les extrémitées pour bien refermer la pâte. Transférer votre pain dans un moule huilé et pressez la pâte pour qu’elle rejoigne tous les côtés.

Mélangez le reste de nectar d’agave à ½ tsp d’eau très chaude. À l’aide d’un pinceau, appliquez le mélange sur le pain et saupoudrez du reste d’avoine. Laissez gonfler encore 30 minutes jusqu’à ce que le pain monte plus haut que le moule.

Préchauffez votre four à 375F. Cuire le pain 1 heure. Retirez du four et laissez refroidir complètement avant de trancher.

* Si vous utilisez la levure sèche active comme moi, bien activer votre levure avant d’incorporer au reste du mélange. Lisez les instruction sur votre sachet.

Poster un commentaire

Classé dans À se mettre sous la dent

Recette: Panzanola (pour un déjeuner décadent)

La splendide panzanola est ce mélange coloré au devant. hmmm!

J’aurais du mettre cette recette ici voilà une éternité. Premièrement parce qu’elle est absolument décadente, divine, à rouler sous la table et deuxièmement je l’ai testée à l’arrivée du printemps. Déjà! Le temps passe trop vite. Quoique, comme je regarde les ingrédients, ce petit bijou sera encore meilleur lorsque les petits fruits seront de saison. Cette recette est malléable à souhait, divers fruits, pain et noix peuvent être utilisés selon les saisons et les occasions.

La panzanola est le curieux hybride entre la panzanella italienne (salade de pain) et le granola typique américain. On mélange le meilleur des deux et la rencontre des saveurs vous coupera le souffle. Idéal pour les chauds matins d’été avec des viandes froides, du fromage, de la bonne compagnie et, bien sur, un petit verre de rosé.

Panzanola pour un déjeuner décadent
6 à 8 portions
Recette adaptée de: At Home with Michael Chiarello: Easy Entertaining

Ingrédients
¾ tasse d’amandes tranchées
1 pain de style campagnard italien environ 1 livre
2 pintes de fraises tranchées dans le sens de la longueur (environ ¼ pouce)
¼ tasse de sucre
1 c à T de jus de citron fraichement pressé
1 c à T de vinaigre balsamique
½ c a t Sel finement moulu, préférablement du sel gris
½ tasse de bleuets
½ tasse de menthe fraichement ciselée
1 tasse de yogourt nature

Pour le sirop de sucre brun
2 c à T beurre non salé
1 feuille de laurier
¾ tasse de sucre brun bien tassé
1 c à T de Brandy
1 c à T de jus de citron fraichement pressé
½ tasse de jus d’orange
¼ c à t Sel finement moulu, préférablement du sel gris

Préchauffez votre four à 350F. Sur une plaque à biscuits, déposez les amandes en une seule couche. Faites griller jusqu’à ce quelles soient dorées et fragrantes, 8 à 10 minutes. Retirez les amandes du four et transférer dans un petit bol. Laissez le four en marche.

Alors que les amandes grillent, faites le sirop de sucre brun: dans une poele, faites fonder le beurre à haute intensité, sans remuer, jusqu’à ce que le beurre brunisse, 3 à 4 minutes. Ajoutez la feuille de laurier (faites attention car la feuille pourrait éclabousser). Réduisez la chaleur à moyen, ajoutez le sucre et bien brasser. Lorsque le sucre a complètement fondu, ajoutez le brandy (faites attention car l’alcool pourrait s’enflammer). Ajoutez le jus de citron. Laisser cuire 15 secondes puis ajouter le sel et le jus d’orange.

Remuer et laisser cuire jusqu’à ce que le liquide ait réduit de moitié et ait une consistance sirupeuse, environ 3 minutes. Vous devriez avoir ½ tasse de sirop. N’oubliez pas de retirer la feuille de laurier.

À l’aide d’un couteau débarassez vous des parties épaisses de la croute du pain. Déchirez la mie en petits morceaux d’environ un demi pouce. Vous devriez avoir environ 8 tasses. Placez le pain dans un grand bol et ajoutez la moitié du sirop. Mélangez pour bien répartir.

Répartissez votre pain sur en une seule couche sur une plaque à biscuits. Cuire au four en remuant fréquemment pour une coloration uniforme. Cuire jusqu’à ce que le pain soit doré et croquant à l’extérieur et moelleux à l’intérieur, environ 15 – 20 minutes. Retirez du four et laissez refroidir.

Alors que votre pain cuit, dans un bol mélangez les fraises, le sucre, le jus de citron, le vinaigre et le sel. Bien mélanger. Laissez les fraises macérer dans le mélange 5-10 minutes.

Retournez les morceaux de pain dans le grand bol et ajoutez le reste du sirop. Incorporez les bleuets, la menthe et les fraises.

Mangez immédiatement en ajoutant des amandes et une bonne cuillerée de yogourt nature. Si vous n’êtes pas prêt à manger la panzanola tout de suite, gardez le pain à part pour ne pas perdre le croquant du délicieux mélange.

Note : lorsque j’ai fait le sirop, cela a prit beaucoup plus de temps que le temps recommandé. En fait, je pense avoir laissé mon sirop épaissir plus que ce que la recette recommande. Le résultat était plus proche du toffee que du sirop et bien franchement je pense que c’est encore meilleur!

Poster un commentaire

Classé dans À se mettre sous la dent