Je porterai le bibi à volette, toi, le fedora et nous serons amant dans un cadre noir et blanc


Je ne sais pas si vous êtes familier avec l’art de Rodney Smith, mais si ce n’est pas le cas, vous devez absolument faire sa connaissance. C’est un grand photographe américain et enseignant à l’université de Yale. Ses photographies sont au-delà du sublime. Il y a un certain romantisme incomparable dans sa manière de capturer le mouvement, les gens, le paysage. Au-delà des compositions délicates et équilibrées, Smith a le don de nous remplir de nostalgie pour une époque difficile à cerner. Quelques fois on dirait les années 30, 50, 60. Les hommes de son univers portent le fedora et le complet, les femmes de longues robes, souvent blanches, le bibi à voile et un maquillage impeccable.

Si vous avez un peu le temps et aimez ses photos, prenez le temps de passer sur son blogue. On découvre que Smith n’a pas seulement un talent pour les images, mais aussi les mots qui vont avec.

Poster un commentaire

Classé dans Culte, Visuel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s