Une de ces faims!


La photographie alimentaire est un art où l’équilibre est difficile à atteindre. Comme dans tous les domaines artistiques, soit on l’a ou on l’a pas. Pour faire de la nature morte (la photographie alimentaire est toute sauf morte, quel mauvais terme!) il faut un œil incontestable et dieu sait que parmis les pros se glissent des… moins bien doués, pour rester poli. Mais ici on ne parle que de ceux qui ont un talent incontesbable.

Je vous présente Squire Fox qui me donne atrocement faim même si je viens de m’enfourner une délicieuse salade d’épinards, olives, saumon fumé norvégien et vinaigrette moutarde, miel et ail… Parmis tant de photographes de son genre, je l’ai choisi pour son style délicat, rustique, comme si le hasard avait placé les aliments dans un joyeux chaos esthétique. Il ravit mes yeux en les gavant de textures, de couleur et de formes différentes. Il vient même taquiner mon cortex orbito-frontal (là où se loge la mémoire du goût) sans jamais rassasier mes papilles gustatives. De la photographie agace, quoi!

Poster un commentaire

Classé dans Gastronomie, Visuel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s