Touche pas à mes semaines!

Pour la première fois de ma vie, j’ai droit à des vacances dignes de ce nom. Des vraies de vraies vacances payées. Deux belles semaines !

Évidement, comme je suis la dernière rentrée au bureau, je ne n’ai pas le premier choix. On fonctionne par tour et du plus ancien au dernier entré. Pour être juste, le bureau a décidé de donner un maximum de deux semaines réservées à la fois, question de laisser aux jeunes autre choses que je mois de mai et septembre.

Il y a deux anciennes. Celles qui ont un mois entier et plus de vacances à chaque été. Si je trouve tout à fait juste de vouloir plaire à tout le monde, ça ne fait pas le plaisir de ces deux dames qui avant avaient le monopole d’août et de juillet jusqu’à présent.

Premier tour, il me reste tout le mois de juin, la première de juillet et la deuxième d’août. Mouain. Pas si mal. Je voulais partir dans l’ouest cet été donc ce qui me restait c’était la dernière de juin et la première de juillet si je voulais deux semaines collées un peu dans l’été. J’ai réservé ces deux là en disant que j’allais confirmer cette semaine.

Cependant, ça ne marchera pas. Les personnes qui auraient pu partir avec moi (on s’entend que je ne ferai pas ce voyage toute seule !) ne pourront pas prendre de vacances cette année encore moins deux collées. Je me ravise et décide de prendre la deuxième d’août et la deuxième de juin que de toute façon personne ne veut.

Et là : LE . GROS . DRAME.

Ces dames ont décidé de tout planifier leur deuxième tour sans attendre la confirmation de notre patronne (et ils ne m’en parlent pas parce que j’ai anyways juste deux semaines). Évidement, la petite semaine d’août n’était plus disponible !

Elles, elles ont des maris qui prennent des vacances aussi, elles, elles ont des maisons, elles, elles sont plus âgées que moi et ont plus d’expérience. Elles ; elles sont meilleures que moi et donc elles MÉRITENT de prendre tout le mois d’août à elles seules. Elles elles ont des plans. Elles, elles viennent en bloc devant mon bureau et me demandent ce qui me prend. Ça gronde dans le bureau.

HEILLE LÀ. Non mais faut tu être pas gênée rien qu’un peu !?

Je vous le dis, je bouillais littéralement. Elles commencent à dire que c’est pas juste, je j’ai pris deux semaines, ben c’est avec elles que je devrais rester pogner. Je leur réplique que la semaine d’août était encore disponible dans le premier tour et que rien n’avait été confirmé. Ça me lance des couteaux avec les yeux. Je suis la grosse pas fine, j’ose même ouvrir la bouche imaginez vous donc !

Come on là Mlle M, pourquoi t’as besoin de prendre celle en août, celle de juillet le plait pas ?

Euh, pardon ? Pourquoi est-ce que je voudrais bien prendre une semaine en août ? PEUT-ÊTRE POUR LA MÊME RAISON QUE TOI TU VEUX LE MOIS ENTIER !Arrrgh!

En plus c’est venu me voir la journée d’avant pour me demander si je voudrais pas les deux dernières de juin à la place de celle de juillet. J’ai placardé un sourire sur mes lèvres et dit poliment non. Mais aujourd’hui ça fait déborder le vase. Franchement !

Je ne retranscrirai pas toute la discussion ici, mais laissez-moi vous dire que je me suis mordue la langue pour de pas dire de bêtises. Une des dames a avoué que rien n’était confirmé et que s’ils m’avaient parlé de leurs plans, on aurait pu éviter cette discussion. Mais l’autre ! L’autre, en gros j’ai envie de lui crever les yeux en ce moment.

Et puis là ça piaille tout bas derrière mon bureau… je crois que je n’aurai pas un beau reste de semaine. Mais finalement, je leur ai laissé la deuxième d’août même si j’étais dans mon droit. Je l’ai fait parce que je préfère me passer d’une semaine au soleil que de fouttre le feu à mon propre bûcher. J’ai réussi jusqu’ici à me tenir loin et au sec de leur bitcheries incessantes et je prévois bien rester intouchable.

Mais si elles savaient tout ce que j’entends ….

Publicités

4 Commentaires

Classé dans Tranche de vie

4 réponses à “Touche pas à mes semaines!

  1. Fripon

    Je comprend ta hargne, car il y a de ces gens ont été déposés sur terre tel un étron fumant sur une botte de foin du pays. Il me fait peine à voir à quel point l’égoïsme et les avantages sociaux ne font pas bon ménage et que beaucoup de gens agissent avec les autres comme ils n’aimeraient pas qu’on agisse avec eux. C’est ce qu’on appelle avoir la mémoire courte et c’est un sport national au Québec. Ça, le bitchage et mal parler sa langue natale. Tous des médaillés d’or…

  2. Ti-Brin

    Le meilleur tag: Je vais crever des yeux…
    suivi de près pas travail de merde!

  3. J’adore mal utiliser les tags. C’est un de mes petits plaisirs personnel. 😉

  4. @ Fripon: Premièrement laisse moi me remettre le la surprise de voir que tu me lis… et deuxièmement tu as entièrement raison, il n’y a rien d’autre à ajouter!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s