Le savoir vivre

Je suis encore quelque peu troublée par une expérience franchement désagréable qui m’est arrivée lundi dernier.

J’allais tranquillement faire mon épicerie toute seule au supermarché et je gare ma voiture dans le stationnement sans faire d’histoires. Je saisis mes sacs réutilisable avant de sortir et je marche toujours sans faire d’histoires vers l’épicerie. Je marche collé aux voitures et je n’empiète pas du tout sur la voie pour voitures.

J’arrive devant les places pour handicapés, qui sont toutes vides, et soudain, sorti de nulle part, une voiture noire s’arrête juste à temps à quelques pouces de moi. On a failli me renverser. Je lève les yeux, un peu surprise puisque je n’étais pas du tout dans le chemin. Je vais pour continuer mon chemin sans faire d’histoires quand l’homme au volant de la voiture commence à m’engueuler comme du poisson pourri. Je le regarde étrangement et étant donné qu’il n’a pas de vignette de stationnement pour handicapés je lui pointe, toujours calmement, l’affiche de stationnement pour handicapé ou femmes enceintes. Le mec ultra désagréable continue de beugler dans sa voiture aux fenêtres qui sont de toute façon fermées. Je hausse les épaules, me disant qu’il y a des idiots partout et je contourne sa voiture pour aller faire mes emplettes.

L’homme qui a un visage franchement affreux n’en a pas assez et descend sa vitre pour continuer à me gueuler dessus et me traiter de criss de fou (il pense visiblement que je suis un homme, il est peut-être handicapé des yeux ?) et de tout plein d’autre choses que je n’écoute pas vraiment. Je ne réponds rien, je veux juste aller faire mon épicerie en paix alors je m’éloigne, mais le gars augmente le ton et me répète qu’il sait que c’est un stationnement pour handicapé et que je suis le pire être humain sur la terre. Là, j’en ai assez, je lui fais mon plus beau doigt d’honneur sans même me retourner. Je rentre dans le supermarché et je suis envahie de remords.

Ce n’est pas du tout dans ma personnalité de faire des signes du genre lorsque je suis dans une situation désagréable. C’était mal élevé et discourtois. Je me dis que je ferai mieux la prochaine fois, mais une partie de moi est convaincue que je n’ai aucun tort dans cette histoire. Le gars n’a pas du faire son stop pour arriver à une telle vitesse puisque la place de stationnement est a moins de 10 mètres du stop. Il n’a sûrement pas mis son flasher non plus. S’il ne m’a pas vu, c’est parce qu’il ne regardais pas devant lui, j’étais au milieu de l’emplacement. Lui devait traverser une voie (celle en sens inverse) pour se garer alors que moi j’étais déjà du bon côté, donc, il me semble que j’avais priorité. Et les piétons ont toujours priorité dans un stationnement. Pourquoi m’engueuler alors ? Je retourne la situation dans ma tête un instant en me dirigeant vers les salades. Je me dis qu’il y a des idiots partout et j’essaie d’oublier la chose.

Soudain, l’homme me rattrape et me crie qu’il avait le droit de se stationner là et que je suis une crisse de folle (il a finalement réalisé que j’ai des SEINS et un manteau de FEMME) puis s’en va. Là, je me demande plus de quoi il peut bien être handicapé, c’est certainement du cerveau. (On s’entend, le mec il marche très bien, il semble me voir bien, physiquement, rien ne porte à croire qu’il est handicapé, je suis convaincue qu’il n’est AUCUNEMENT handicapé sauf de l’intelligence, mais ça ne vaut pas des places de stationnement privilégiées, ça.). Je n’ai rien ajouté. Il n’y a rien à ajouter.

Ce que je me demande c’est ce qui se serait passé si j’avais été de nature agressive ? Il est venu me chercher DANS le fucking magasin. Les plusieurs tentatives de laisser couler de ma part n’ont pas fonctionné. Il ne s’est rien passé, dans le fond, il a juste été surpris de me voir là où il ne pensait pas qu’il y aurait quelqu’un. Ce n’est pas la fin du monde, je n’ai pas poqué sa voiture et je ne me suis pas cassé une jambe. Rien. Que puis-je faire dans ces cas ? Il m’a foutu une sacrée trouille. Je pense que si je ne m’étais pas poussé, il serait sorti pour carrément me battre. Heille méchant handicapé toi.

Ma dernière question c’est est-ce qu’un vrai handicapé peu occuper une place réservée s’il n’a pas sa vignette ?

Publicités

1 commentaire

Classé dans Tranche de vie

Une réponse à “Le savoir vivre

  1. Me

    Bon.
    Je ne sais pas si ta question était purement réthorique 😉 mais si ce n’est pas le cas; Non, un handicapé doit avoir sa vignette pour profiter de son  »privilège » de stationnement. Mais je crois que ton  »handicapé » se fout pas mal de la loi et enguelerait vertement un policier qui oserait lui foutre une contravention!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s