Archives mensuelles : juillet 2008

A propos de croyances

Office Divin

Je n’arrive pas à comprendre ces institutions (et ces gens) qui se bornent à tout progrès. Parce qu’on s’entende, nous parlons bien de progrès et non de perversion! À quoi bon toujours faire comme nous avons toujours fait si cela nous réussit si mal?

Je suis en exaspération constante contre l’église Catholique qui, ce matin encore, m’a prouvé qu’elle ne mérite pas moins que ma désolation devant tant d’abrutissement.

08/07/2008
« A l’issue d’un débat passionné entre libéraux et traditionalistes, le Synode de l’Eglise d’Angleterre, l’Eglise mère de la communauté anglicane, réuni à York, a voté lundi soir avec une majorité confortable en faveur de l’ordination de femmes évêques. (…)

Réagissant à cette annonce, le Vatican a exprimé mardi son « regret », estimant qu’elle constituerait « un nouvel obstacle à la réconciliation » entre les deux Eglises. »

Je dirais comme Dany Laferrière qui disait, réagissant à ce même nouvelle : «Y’a pas une expression qui dit : Mêlez vous de vos oignons? » Exactement! Je ne vois pas pourquoi l’Église Catholique se fourre encore le nez dans les affaires de l’Église Anglicane étant donné que la scission s’est faite au 16e siècle.

Enfin bref, je ne vais pas me lancer non plus sur le débat plus que futile sur la nomination du Dr. Morgentaler à l’Ordre du Canada et de tout la tôlé que les gens pro vie (y compris, évidement, notre chère Église) mènent.

C’est drôle, parce que je dois dire qu’étant plus jeune j’étais non seulement catholique, mais pratiquante. À tous les dimanches ou presque, j’allais à la messe avec mon père. Nous marchions jusqu’à l’église qui était à moins de 10 minutes de marche, puis nous revenions à temps pour le brunch dominical que ma maman nous avait préparé. Je suis allé à la messe jusqu’à l’âge de 13 ans. Ce qui est, je pense, relativement vieux pour ma génération. De ma famille de 5, il n’y avait que moi et mon père qui allaient assister à la messe.

Je ne peux pas dire que j’ai « cru » en l’Église durant ce temps, je ne savais pas vraiment ce que cela représentait. Par contre, je croyais très certainement au bienfait qu’apportait la prière (que je ne pratiquait que le dimanche) et le recueillement dans un lieu où tout le monde est uni dans ce même état de grâce et de paix intérieure.

Maintenant, il faut comprendre que notre curé était un homme exceptionnel. Aucunement à l’image de l’Église Catholique. C’était un homme de taille moyenne, mais imposant par son poids. Il faisait souvent des blagues sur ce surplus de matière, d’ailleurs. Pour cet homme, il n’y avait tout simplement pas de réconciliation à faire avec l’Église Anglicane; parce qu’il n’y avait jamais eu de coupure.
Je dois vous mettre en contexte parce que je parle de quelque chose de relativement complexe. La ville où j’ai grandi est une ville moitié anglaise et moitié française. Ajoutez à cela aussi très croyante. Dans mon petit village, il y avait une église catholique, une église anglicane, L’abbaye de Rougemont qui est une abbaye cistercienne dédiée à Notre-Dame de Nazaret, les pèlerins de St-Michel et finalement Les Missionnaires Oblats de Marie-Immaculée. Ça fait beaucoup de monde croyant pour une ville d’environ 2300 personnes…

Donc, comme je disais, pour notre curé, tout ce beau monde faisait partie de cette même belle famille. En fait, pas seulement notre curé, mais bien pas mal tout le monde. Il n’était pas rare de recevoir LA curé de l’Église Anglicane pour nous parler de la Bible et bla bla bla. Rougemont étant également une ville très « Country » nous avions même droit Ave Maria et au Notre Père chanté par une vraie de vraie chanteuse country. À ma connaissance, nous n’avons jamais eu de problèmes d’accommodement DÉraisonnable et tout le monde vivait dans la joie et l’allégresse. Alléluia.

En grandissant, je me suis rendu compte que l’Église Catholique, sa vision et tout le tralala, était plutôt loin de l’image que je m’étais fait de cette religion. J’ai tellement été dégoûtée par ce que j’ai appris que j’ai rompu net avec toute religion en général.

Voilà la belle histoire de ma spiritualité. Je ne voulais pas écrire un si long texte. Je voulais plutôt parler de la nouvelle, mais ça s’est plutôt muté en témoignage. Toutes mes excuses. Allez en paix, mes enfants.

Église Anglicane

La toune mignonne église Anglicane de Rougemont.

Image du haut tirée du site de l’Abbaye

Article tiré du LeVif de Belgique. Article complet

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Avant Wordpress, Critiques, Questionnement, Tranche de vie