Top

Je ne suis vraiment pas douée pour les palmarès les top 5 et autres trucs, mais j’ai adoré l’idée de Patrick qui faisait une revue brève des livres qu’il a aimé. Voici donc une brève et incomplète revue des livres que j’ai acheté en 2006 (on oublie donc tout ceux pris à la biblio, les prêts amicaux et autres).

livres1

1. L’écriture ou la vie de Jorge Semprun, 1996

C’est un livre qui m’a été imposé en dernière session, cours de français. Sans aucun doute une des lecture les plus dures que j’ai eu à faire de toute ma courte vie. Malgré les milliers de références que je ne connais pas, L’écriture ou la vie est un des meilleur livre que j’ai eu la chance de parcourir.

2. Les gommes d’Alain Robbe-Grillet, 1953
Ce n’est certes pas une nouveauté, mais ce fut le premier livre du genre nouveau roman que j’ai eu la chance de lire. Robbe-Grillet est un homme impressionnant. J’ai également découvert son premier film cette année : L’année dernière à Marienbad. Excellent.

3. Llouis qui tombe tout seul, Matthieu Simard, 2006
Bon! Là on parle d’une nouveauté! Bien que le style soit vraiment différent de ses trois autres roman, j’ai beaucoup aimé. Les jeux de mots éparpillés un peu partout et le style simple font de ce petit roman un petit trésor.

4. Histoires Extraordinaires, Edgar Allan Poe, 1856
J’ai reçu ce livre en quatrième secondaire et jamais je n’avais pris le temps de le lire. Des œuvres de Poe, je dirais que c’est une des moins évidente, mais une des plus riche. Évidemment, la traduction de Baudelaire est charmante et les nouvelles sont des plus dérangeantes.

5. The Constant Gardener, John Le Carré, 2000
Si je ne me trompe, il y a un film qui a été fait sur le livre l’année dernière. S’il est à moitié moins bon que l’original, le film doit être intéressant. J’ai bien aimé le livre, assez facile, bien écrit et bien construit.

6. Échecs amoureux et autres niaiseries, Matthieu Simard, 2004
Eh oui, j’ai attendu 2 ans avant de finalement lire le premier de Matthieu Simard. Ce roman à sketches est drôle, original et définitivement un must dans une biblio. Comme tous les livres de Simard, il se lit en moins d’une heure, de courte durée, mais vraiment bien rôdé.

7. Extremely loud and incredibly clode, Jonathan Safran Foer, 2005
MON livre de 2006! J’avais vu le film Everything is illuminated tiré du livre du même nom et du même auteur bien avant de prendre connaissance de ce bijou. L’histoire est tellement vraie, tellement belle qu’elle vous fait fondre littéralement le cœur. C’est un livre à lire et relire des milliers de fois.

8. L’homme noir, Robin Hobb, 2005
Douzième tome de la citadelle des ombres et douzième volet de mon adolescence. C’est une série qui m’a suivie tout le long de mes années de secondaire et de CÉGEP. Il est impossible de résumer en quelques lignes ce que ce monument de fantasy signifie pour moi. Quoi qu’il en soit, de tous les livres que j’ai pu lire jusqu’à présent, La citadelle des ombres est celui qui m’aura le plus touché, qui aura été le plus important et également celui qui aura réussi à capter mon attention le plus longtemps.

9. Le dragon des glaces, Robin Hobb, 2005
Onzième volet de la Citadelle des Ombres. À chaque livre, Robin Hobb réaffirme son talent immense à l’écriture et je vous jure qu’après les 13 livres, j’étais déçue que l’aventure se termine.

10. Adieux et retrouivailles, Robin Hobb, 2006
Treizième et dernier livre de la citadelle des ombres. J’ai tellement pleuré en le lisant que certaines pages en sont marquées. C’est le dénouement et la fin incontournable. Comme quoi même les meilleures choses ont une fin.

11. Le vieux qui lisait des romans d’amour, Luis Sepulveda, 1988
Un classique, je sais que beaucoup de monde l’on lu. Je pense que j’ai lu ce livre trop tard dans mon cheminement. C’est un livre très bien, mais surtout pour donner le goût de la lecture. Très bon quand même.

12. Une chambre à soi, Virginia Woolf, 1929
Mon premier essai. Virginia Woolf a une plume gracieuse et intéressante et a aussi les tics reliés à son époque. Bien qu’une partie de son discours ne soit plus vraiment à jour, le reste est encore bien utile. J’ai bien aimé malgré des longueurs.

livres2

13. Lettres à Memphis, Frederic Rappaz, 2006
Ce livre sans titre sur sa bordure est le livre auto-publié de Frederic Rappaz. Ceux qui le lisent sur son blog seront déjà familier avec son style particulier. Je n’ai pas été très étonné du style, y étant déjà habitué, mais pour ce qui est de l’histoire, c’est du jamais vu. Rappaz utilise des leitmotivs, des boucles significatives et il nous mène vers un but brumeux. Très intéressant quoiqu’un peu long.

14. Pride & Prejudice, Jane Austen, 1813
Après avoir vu le film, je n’ai pu m’empêcher de lire le livre de Jane Austen. Vous le savez sans doutes, c’est un livre de fille, à l’eau de rose et c’est précisément la raison pour laquelle je l’ai aimé. La grande différence entre le film et le livre c’est la mise à jour de l’angle de narration opté pour rendre le film un peu plus contemporain. Pour ce qui est du livre, je suis contente d’avoir mis la main dessus.

15. Océan mer, Alessandro Baricco, 2003
J’adore absolument tout de Baricco. Océan mer est une petite perle que je vais chérir encore bien longtemps. L’écriture est fine, précise et simple ce qui rend la lecture aisée. Bien que City reste mon livre favori de l’auteur, Océan Mer arrive bon deuxième.

16. Nikolski, Nicolas Dickner, 2005
J’ai pris un temps fou avant de me décider à l’acheter. Ce livre a fait sensation au Québec et aussi à l’extérieur et c’est les ouï-dires qui mon poussé à le lire. J’avoue avoir été un peu déçue. Non pas que le livre est mauvais, mais je n’y ai pas vu le génie que bon nombre ont découvert. Cela dit, Nikolski est un livre intéressant et bien écrit qui vaut la peine d’être lu.

17. Homère, Iliade, Alessandro Baricco, 2004
Grosse pièce de la part de Baricco. C’est une révision de l’œuvre d’Homère par l’écrivain italien. Il n’est pas facile à aborder et je vous conseille vivement de bien connaître votre Iliade avant de vous lancer dans cet enchaînement de monologues. Il faut dire que ce livre à été fait pour être dit et non lu, ce qui se fait sentir à certaines places au cours de la lecture. Pour ma part, j’ai adoré, mais je crois que je dois mon salut à ma connaissance obsessive du récit d’Homère.

18. C’est pas moi, je le jure ! Bruno Hébert, 1997
J’avais lu les premiers chapitres en cinquième secondaire et comme j’avais beaucoup aimé, j’ai gravé le titre dans ma mémoire et c’est en magasinant mes cahiers en troisième session que je suis retombée sur le livre. C’est pas moi, je le jure ! est un petit livre sympa et comique à la fin un peu troublante. Je vous dirais que je début est mieux réussi que la fin, mais je suis bien contente d’avoir poussé ma lecture au-delà des premiers chapitres.

19. Brooklyn Follies, Paul Auster, 2005
Paul Auster est un de mes auteurs favori. Il a le don de cerner un personnage en quelques lignes. Bien que Brooklyn Follies ne soit pas son meilleur, j’ai beaucoup aimé les personnages sublimes qui peuplent le quartier sympathique de l’univers du livre.

20. Self, Yann Martel, 1998
J’ai tout simplement adoré le second livre de Yann Martel. J’avais lu Life of Pi, mais j’ai beaucoup aimé Self. Le livre regorge de petites parcelles géniales qui forment un tout coloré et vivant. C’est une de mes sources d’inspiration du moment.

21. A serie of unfortunate events, The Bad Begenning, Lemony Snicket, 1999
Après avoir vu le film inspiré de la série, je n’ai pas pu m’empêcher d’acheter le premier tome de la série. Je suis tombée sur le livre dans une petite librairie à Salem, aux État-Unis et j’ai donc obtenu pour des miettes le premier livre. Comme c’est un livre pour jeunes, il m’a fallu moins de deux jours pour le lire et j’ai bien hâte de lire la suite.

22. La lucidité, José Saramago, 2006
J’avoue ne pas avoir terminé ma lecture de ce livre. L’histoire est captivante, mais difficile à lire. J’aime beaucoup les idées derrière les paragraphes massif et je compte bien me replonger dans ma lecture bientôt.

23. Lipstick Jungle, Candace Bushnell, 2005
Le titre dit tout; c’est un autre livre de fille. J’ai beaucoup aimé les personnages riches névrosés même si parfois l’écriture me semblait un peu trop facile. Si vous avez aimé Sex and the City, ce livre est pour vous.

Les absents :
1. Everything is illuminated, Jonathan Safran Foer, 2002
J’ai déniché le livre dans la librairie à Salem, mais depuis que ma sœur Audrey y a touché, je ne l’ai pas retrouvé. Je vais le lire dès son retour.

2. Absurdistan, Gary Shteyngart, 2006J’ai passé le livre à un ami, mais ce livre sort complètement du commun. L’humour russe ne se compare tout simplement pas. Un must !

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Avant Wordpress, Lectures

2 réponses à “Top

  1. Patrick

    Dans mon cas c’était les livres que j’ai lut récemment mais que je n’ai pas eu le temps de blogger mais j’aime beaucoup ta version fin d’année.

  2. Une femme libre

    Vous êtes définitivement une jeune personne impressionnante. Votre choix de lecture, leur diversité, leur teneur et leur nombre le démontrent!Vous feriez une très bonne critique littéraire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s