Soirée de merde

J’ai les yeux qui brûlent. Soirée étrange hier, stressante aussi. Épuisante, c’est le mot.

Il est dans les environs de huit heures quand on arrive enfin au Dundee’s où on va manger un brin entre amis. Ça fait longtemps, cinq personnes qui partent tous dans des directions différentes. Cinq individu au futur mouvementé. Il faut se tenir la main dans les remous pour ne pas se perdre de vue.

Deux bocks de blanche, beaucoup trop de nourriture. Gaspillage, mais bon temps. On parle fort, on s’écoute. On veut danser, se défouler. Il est rendu dix heures.

Pénombre, beaucoup de temps a passé depuis notre dernière visite. Philippe y est aussi. Un bonjour, un hochement de tête. J’enfile un Manhattan à trois cerises ainsi qu’une coupe de fruits divers.

Coupe de fruits. C’est là que ça dérape. À retardement. Danse dans le noir, un peu n’importe comment. On s’en fiche.

Ce n’était pas du cantaloup, c’était de la mangue. Elle y est allergique. Réaction anaphylactique. Dérapage contrôlé, enfin presque. Terminé la danse et les cocktails raffinés, j’essaie de lui demander où est l’hôpital le plus proche, mais il est occupé à jaser à de jeunes filles.

L’autre serveur m’aide, un peu affolé. Ils la prennent tout de suite, shot d’adrénaline. Le cœur qui bat la chamade, cinq personnes au cœur affolé. Un qui bat plus et le corps qui shake.

L’attente fut interminable, toute la nuit, en fait. Le soleil se levait quand enfin j’ai pu toucher un lit. Sans pouvoir dormir, pourtant épuisée. Soirée de merde.

Publicités

4 Commentaires

Classé dans Avant Wordpress

4 réponses à “Soirée de merde

  1. Zuti-Floke Huju

    Ah! Je suis pas toute seule à pas avoir pu dormir et a avoir les yeux qui brûlent…

  2. Pachemina Dinda

    Je dirais plutôt bonne soirée, mais nuit de merde, si on considère que la soirée arrête vers 11h. Tsé il faut pas oublier qu’on a quand même réussit à faire danser Nic et Sara(la super chanteuse)

    Mon père non plus ne pouvait pas dormir. Moi je ne fais que ça…

  3. Myriam

    Oui, c’est vrai. Mais dans le fond, c’était pas si pire que ça.

  4. Philippe-A.

    J’ai vraiment un beau rôle dans cette histoire. Je ne savais même pas que t’avais essayé de me parler.

    J’ai plutôt l’impression de t’avoir vu sortir et d’avoir arrêté ma conversation pour te dire au revoir.

    Mais bon, contrairement à toi, tout ceci n’était qu’un détail dans ma soirée, je n’en ai pas un souvenir très détaillé.

    Fuck… bad trip tout ça! Tu m’avertis la prochaîne fois qu’elle est avec toi et que vous prenez des drinks. Une goutte de purée de mangue, ça peut se glisser dans un drink si on fait pas attention.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s