Sexy Results

Le fétichisme fesse. Ça rentre dedans l’imagination, extrait les désirs enfouis, non avoués, il choque. C’est la «perversion sexuelle, généralement masculine, dans laquelle l’apparition et la satisfaction des désirs sexuels sont conditionnées par la vue ou le contact d’un objet ou d’une partie du corps.»

La photographie fétiche est un art tellement loin de la réalité qu’elle est un phénomène en soi. Elle se trouve entre l’horreur et le macabre, le nu artistique, le romantique, la pornographie et le pin-up. On ne s’improvise pas photographe fétiche, cela demande beaucoup de technique et de connaissances tant esthétiques que techniques. Le photographe fétiche doit planifier chaque émotion qu’il veut véhiculer dans sa photo, réveiller des fantasmes. Ne pas tomber dans le mauvais goût, rester sur la fine ligne qui sépare du chef d’œuvre érotique et sexuel du déplacé. Rien n’est laissé au hasard, autant au niveau de la composition, des costumes, des maquillages, du choix du modèle et de l’éclairage. Marier le voyeurisme, la domination, l’acte sexuel, le désir, l’envie, le danger, la mort (surtout la mort), le corps et ses formes, les textures, l’argent, le sexe bon marché, les interdictions religieuses, c’est tout un défi pour une seule photo.Le fétichisme cherche a nous rendre mal à l’aise et excité en même temps. Il veut nous faire sentir coupable de notre attirance et c’est cette sensation de culpabilité et d’interdit qui rend le fétichisme si attrayant. Il est rare d’accepter d’amblée la photographie fétiche. La société rejette cette forme d’art parce qu’elle se rattache trop au corps, à la pornographie. Elle fait peur parce qu’elle a un côté animal. Le fétichisme emprunte les caractéristiques grossissantes à la caricature afin d’exagérer les formes, souvent féminines. Le latex luisant, le cuir, les uniformes, le rouge, le noir, la peau nue, la suggestion, la bisexualité. Même si l’esthétique à tendance fétiche est à des milliers de kilomètres de la réalité humaine, le fétichisme est une ode au corps humain, surtout féminin, et à ses capacités à donner du plaisir.

1. baby doll peek a boo par David Raymond
2. nerver hesitate par Jenni Tapanila
3.orange par lithiumpicnic

Le titre vient de Death from above 1979
Ça me veut pas dire de devenir fétichistes, mais juste de considérer le travail de ces photographes (mouain, je risque d’avoir de drôles d’oiseaux qui vont atterir sur mon blog avec cette entrée…)
Et veuillez noter que je ne parle pas ici de la question de la femme objet.

Publicités

1 commentaire

Classé dans Avant Wordpress, Culte, Questionnement, Technicalités

Une réponse à “Sexy Results

  1. Nicolas

    Excellent texte!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s