Archives mensuelles : avril 2006

24 heures c’est pas assez

Je suis à veille de désespérer. Ça m’a l’air vraiment compliqué d’avoir une réponse, une simple réponse, quand on appelle à l’université Mcgill. Je veux juste filmer dans un de vos bâtiments, je peux-tu?

C’est l’horreur complète, ya vraiment rien qui marche comme il faut pour le tournage de notre film. D’abord nos acteurs qui ne connaissent pas totalement leur texte, le manque de costume et puis il y a les gens pincés, stuck-up, je devrais dire, d’Outremont (mes excuses aux gens d’Outremont, mais elle, elle m’a vraiment fait chier) qui nous enlèvent notre lieu de tournage la journée même. Trouver une nouvelle place à la dernière minute. Se perdre de un dans les collèges que tu connais pas et de deux quand se perdre dans les méandres interminables des divers départements administratifs. On était déjà en retard, mais là ça s’en vient critique.

Manque de sommeil intense. D’abord pour le tournage qui marche pas du tout, ensuite pour le montage, ensuite pour la lecture d’un livre en vitesse pour le cours de français (pour se rendre compte que l’échéance est la semaine prochaine), ensuite parce qu’on ne veux pas couper sur la vie sociale, ensuite parce qu’une amie de Colombie-Britannique vient faire son tour, ensuite parce qu’un autre ami fait une prestation scénique, ensuite montage pour une capsule critique. Mes yeux sont en train de griller dans leurs orbites, c’est super plaisant.

Je dois me trouver un stage au plus sacrant, commencer à regarder pour un appartement à Montréal très sérieusement, monter un porte-folio qui a de l’allure, voir si je peux aller à Edmonton cet été. Bref, y’en a beaucoup trop à faire et vraiment pas assez de temps.

J’aurais envie de tout mettre sur le Hold (comme à ma job, ya seulement quelques lettres à taper et c’est fait) et de faire comme mon cousin: partir à Hawai pour 6 mois et travailler là bas comme barmaid.

Publicités

3 Commentaires

Classé dans Avant Wordpress, Tranche de vie

blog-o-roman

Bon ben ça à l’air que je vais moi aussi faire un peu de pub pour Deux fois une vie. C’est le blog que je partages avec Nicolas et où je joue les transexuelles. Voilà! Allez faire un petit tour (commencez du début, je crois que ça va être un peu mieux…) et n’hésitez pas à critiquer (et aussi à devenir addict, c’est pire que Virginie).

et puis si vous trouvez ça moche… c’est une idée de Nic. 😉

1 commentaire

Classé dans Avant Wordpress, Technicalités

Fantasies are nice (no.2)

J’ai bu ce soir. Peut-être un peu trop, mais c’est pas grave parce que je prends le bus. Et puis quand on prend le bus, c’est pas grave si on a bu parce qu’on conduit pas. Je retourne chez moi, seule et saoule. Je n’aime pas la 45, celle qui part de Montréal pour aller au terminus de Brossard. Je ne l’aime pas parce qu’il me ramène chez moi, à Brossard et je ne l’aime pas parce qu’il y a toujours quelqu’un que je connais qui retourne aussi chez lui. J’ai pas envie de parler avec quelqu’un que je ne connais pas vraiment dans un autobus que je n’aime pas vraiment non plus.

Les néons sales éclairent les gens et semble les rendre malades. Je vois les gens malades au ralenti, c’est pas très beau. Je fixe d’abord mes mains, puis le banc noir devant moi. Il y a quelqu’un assis sur le banc. Je fixe donc son cou. La personne se retourne. Elle me reconnait. Je crois que je le connais aussi. Je ne me souviens plus. Il a l’air malade, moi aussi, surement.
-Hé! Salut!»
-Bonjour.»
-Alors, qu’est-ce que tu deviens?»
-Je sais pas trop, là. Je retourne chez moi.»
-Tu es sorti ce soir?»
-Oui.»
-Ah ben! Moi aussi. Je suis allé au Altitude 737, tu sais le night club? Et toi t’es allé où?»
-Je ne me souviens plus.» Arrête de me parler, je vais te vomir dessus.

Une chance qu’il a alors spotté une autre connaissance parce que je n’aurais pas pu continuer cette conversation. Il m’a salué, m’a dit qu’il était content de m’avoir vu et qu’on devrait faire de quoi un moment donné. Mouais c’est ça, on sortira à l’altitude toi et moi. On va avoir ben du fun.

Un autre homme prend la place de ma connaissance. Cette fois-ci je décide de fixer uniquement mes mains parce que fixer le cou des gens ça porte malheur.
-Bonjour.» Eh merde.
Je lève la tête, c’est l’homme devant moi. Il me sourit.
-Bonjour.»
-Je vous trouve très jolie.» Re-merde, c’est quoi cette affaire là?
-Ah bon? Moi je trouves que vous avez l’air malade.»
-C’est à cause des néons.»
Silence.
-Je peux vous dessiner?»
-Oui, je suppose.»

Puis il m’a dessiné. Je l’ai regardé faire. Je n’avais rien d’autre à faire. Il était plus vieux que moi, début trentaine je crois, mais les néons c’est trompeurs. Il aurait pu être plus vieux ou plus jeune. Ce n’était pas très important vu la nature de notre relation… Il était blond, je crois, mais il aurait pu être roux. Il était habillé sobrement, un pantalon propre et un chandail vert sous une veste de laine grise. Ses mains étaient ridées, osseuses. Ça tranchait sur le reste de son corps. C’était pas à cause des néons. Ses mains avaient juste l’air vieilles, sèches, anciennes. Ses yeux étaient gris, très clairs. Il me regardait un instant et il se courbait sur son petit bout de papier. Il ressemblait à un ange. Je me suis dit que c’était un ange pour me dire que je suis belle. Puis après je me suis dit que j’étais conne parce que les anges ça existe même pas.

On est arrivé au terminus. Il ma donné mon portrait. Je l’ai regardé un moment. Je ne suis pas aussi belle que ça. Je lui ai dit. Il m’a souri:
-Oh, si.»

Puis je suis partie. J’ai marché avec le bout de papier dans ma main. Je suis rentré chez moi. Je me suis dit que j’étais heureuse. Heureuse que quelqu’un m’ait trouvé belle dans un autobus sale.

Fantasies are nice, ouais, j’habite même pas à Brossard. (ok ok, t’as gagné Ln, j’ai fait des changements!)

6 Commentaires

Classé dans Avant Wordpress, Fantasies are Nice

C’est con

Ouais, c’est con. Comme c’est le retour de l’été j’ai mis mes gougounnes pour aller à l’école. Je travaillais ce soir et j’avais pas de bas pour mettre sous mes caps d’acier. Ya fallu que j’arrive en retard pour aller m’en acheter. Inutile de vous dire que je me suis fait niaiser par mes collègue pour ma vivacité d’esprit.

Ouais, c’est con. Je me trouvais originale avec le nouveau nom de mon blog…pour me rendre compte la journée d’après que quelqu’un y est déjà allé dans le même sens que moi. Je ne vais pas le changer pour autant, mais c’est tout de même comique. Le pire c’est que je l’ai déjà lu une couple de fois. Je me niaise moi même pour ma vivacité d’esprit.

Poster un commentaire

Classé dans Avant Wordpress, Tranche de vie

Banal

En m’en revenant tantôt de Montréal, j’ai vu 2 gars sur un vélo. L’un pédalait debout alors que l’autre essayai de se tenir sur la selle. Ils riaient. C’est banal, y’a rien de spécial là dedans, mais moi je les trouvais beaux, à circuler sur la rue mont royal sur le même vélo en riant. Ils ne sont resté à peine quelques minutes dans mon champ de vision, pourtant c’est l’image qui m’a le plus frappé de ma soirée. J’aurais aimé leur dire qu’ils étaient beaux, mais j’étais dans ma voiture et eux sur leur vélo. C’est banal, mais ces 2 gars là étaient tout simplement incroyablement beaux.

Poster un commentaire

Classé dans Avant Wordpress, Tranche de vie

Et on engraisse l’agenda!


Le soleil me fait du bien. La bonne humeur remonte, l’envie d’être dehors aussi. J’ai hâte à cet été, mais en même temps, je me demandes si je vais réussir à me trouver un stage assez payant. Un stage tout court serait bien aussi.

L’école est assez déprimante ces jours-ci. On dirait que les profs n’ont rien d’intéressant à dire. Vivement le cours du vendredi! J’ai coulé mon exam d’histoire contre toute attente. Je suis un peu déçue, mais pas plus que ça. On s’est encore fait buster une caméra à la télévision étudiante. C’est décourageant de voir la mauvaise foi des gens.

Je me suis fait une réserve de nouveaux disques pour la nouvelle saison. The Islands; Return the sea (ça me fait penser à The Arcade Fire, je suis la seule?)est parfait pour aller avec le soleil de ces derniers temps, Maximo Park; a Certain Trigger est mon coup de cœur du moment. Typiquement British, l’accent à fond et des textes sympas. Finalement, une autre récente découverte, The Subways; Young For Eternity, qui avait retenu, voilà un certain moment, mon attention alors que l’on parlait d’eux dans le Voir.

Ça me fait penser que je vais probablement prendre un abonnement à la revue Q. À mon avis, c’est sûrement une des meilleures revue sur la musique présentement sur le marché. C’est dommage qu’elle soit si chère. Elle est importée d’Angleterre et nous la recevons tard dans le mois. Je ce j’aime chez elle c’est son humour fin et l’absence de potins à 2 cennes. C’est de musique dont on parle, pas des mariages de gens riche et célèbre. Elle est franchement bien foutue et généralement mes goûts s’accordent avec les différents journalistes.

Dans la même vague, Urbania me tente dangereusement ces jours-ci. C’est mon prof de critique des médias québécois qui me l’a présenté. Je crois que je vais l’acheter une couple de fois juste pour voir…

J’ai finalement mes billets pour la pièce Le projet Andersen de Robert Lepage. Je me ramasse au paradis, c’était prévisible vu mon manque total d’organisation… Peu importe, je suis super contente. Je ne vais malheureusement pas souvent au théâtre hors du cadre scolaire. Faudrait corriger cette mauvaise habitude.

Cet été j’ai décidé d’aller voir le plus de trucs. The Strokes dans 19 jours, le lancement de Nicolas Huart (ça intéresse quelqu’un? Je veux un compagnon pour m’y accompagner!!) le 1er mai, Radiohead cet été (pas de date encore!?), les franco (Albin, Malajube et les deux shows de Pierre Lapointe) et la liste va s’allonger encore bien longtemps. Je crois que mon porte-feuille va maigrir beaucoup cet été…

Vive l’été et les barbecues! Et les terrasses.

6 Commentaires

Classé dans Avant Wordpress, Tranche de vie

J’ai changé

«Tu vois, j’ai changé, j’ai changé, j’ai changé, je peux changer, je vais changer.»

Eh oui, nouvel interface. L’autre était franchement laid, j’étais plus capable. Ça m’a pris un temps de fou à changer quelques trucs du modèle de base. C’est loin d’être tout à fait comme je veux, mais je crois que c’est pas mal pour quelqu’un qui ne s’y connais pas en programmage. Je vais demander à mes gentils amis étudiants en informatique de me donner un coup de main sur les derniers changements que j’aimerais apporter. Comme les links qui font dur présentement…

Alors, bienvenue sur le nouveaux friable: Méandres sur papier virtuel. J’espère que vous aimez, sinon je suis déçue, mais je ne vais pas changer.

3 Commentaires

Classé dans Avant Wordpress, Tranche de vie